(¯`·.žž.-> Le Monde d’une Miss

Bienvenue

9 février, 2009

.:*~*Où doit-on aller par solidarité ??!!*~*:.

Classé dans : Miss replick : J'use — missreplick @ 23:31

Aujourd’hui, j’ai eu la chance d’assister à une intervention sur le partenariat qu’entretien la ville d’Angers et plus précisément sa bibliothèque avec Bamako depuis plus de 30 ans. Pour vous situer très rapidement Bamako, c’est l’une des huit régions administratives et la capital du Mali, pays de l’Afrique de l’Ouest.  C’est une ancienne colonie française ayant acquis son indépendance le 22 septembre 1960. Bamako compte aujourd’hui plus de 1.5 millions d’habitants et seul 30% de sa population de plus de 15 ans est alphabétisée.

L’intervenante nous a donc expliqué que ce partenariat avec la ville d’Angers a débuté en 1974 et elle était la première ville française a décider de consacrer 0.5 % de son budget (soit aujourd’hui 220 000 euros) pour « aider » Bamako à s’équiper. C’est en 1987, que la bibliothèque a commencé à intervenir par le biais de don de livre puis en renforçant le réseau des bibliothèques de Bamako et en consacrant 1% de son budget soit 3000 euros pour acheter des livres en prenant garde que le langage, le contenu et le graphisme soit le plus proche des réalités maliennes . Elle a également entrepris une action de sensibilisation de la population angevine par exemple par le biais du conte africain… Parallèlement d’autres actions dans des domaines très divers tels que le sport, le cinéma  ont été entrepris.

                                                                                        contactbyboitatou.jpg

Je m’emmerveillais avec ma vision européano-centriste de ce qu’une ville comme Angers avait pu « apporter » au Mali. Mais trés vite, alors que l’intervenante parlait d’un bilan contrasté sur le développement de certaines bibliothèques du réseau malien, je compris.

De quel droit nous permettions nous « d’aider » (dans la mesure où le terme serait correct) ces populations maliennes???

Je m’explique: qu’es ce qui nous donne le droit de créer chez ces populations une telle dépendance économique envers nous en leur créant de nouveaux besoins??? L’intervenante répondait qu’en dessus de 50% d’alphabétisation ces populations ne pourraient se développer et qu’elles resteraient en marge du monde. Mais au nom de quoi voulons-nous leur imposer ce développement? Ce développement nous a-t il permis d’être si heureux nous autres européens???

Moi je m’interroge n’est pas une forme de néo-colonialisme que sous  prétexte de les « aider » sommes nous en train d’encourager?? Faut-il pour autant se désolidariser??

Ces questions méritent bien évidemment d’être posées car il est évident que cette intervenante et les volontaires qui travaillent sur ces projets ont des intentions louables. Ainsi, dans le but de soutenir les éditeurs bamakois, Angers a financé la publication d’un conte malien imprimé là-bas afin notamment d’être utilisé comme manuel scolaire. Angers travaille bien évidemment en collaboration avec des bamakois. Mais lesquels? Des maliens qui font bien souvent partie de l’élite!

 Ces projets qui se sont multipliés sont donc quelque part positif mais n’est-on pas en train de faire disparaître des éléments de leur culture en les aidant à se « développer ».

Je vous ai exposé mes réflexions mais j’aimerais avoir votre avis: jusqu’où doit aller notre solidarité ???

4 réponses à “.:*~*Où doit-on aller par solidarité ??!!*~*:.”

  1. chamade1000 dit :

    Bonjour
    C’est un cas assez sensible et il est difficile de donner son avis quand on ne connaît pas très bien.
    Mais personnellement, je n’aime pas non plus qu’on intervienne ainsi dans la vie de personnes qui se sentent certainement très bien ainsi. Je crois que la solidarité doit avant tout tenir compte du besoin et du désir des gens de ce pays. Ont-ils vraiment envie et besoin de cela? Combien de pays n’a t-on pas « aidé » et puis pris le pouvoir sur lui. A notre époque, c’est rare qu’il n’y ait pas d’arrières pensées derrière ces bonnes actions. Beaucoup de personnes agissent sincèrement et de bon coeur, c’est certain.Mais « l’élite » comme il est dit dans l’article ne pense pas comme cela. Beaucoup de pays sont heureux sans tous ces biens matériels. Même beaucoup plus heureux que nous.
    C’est mon humble avis
    Amicalement

    Dernière publication sur Mes émotions : Quelques pensées et "textes" que j'apprécie°°°°°

  2. mrpilou dit :

    Alors je te propose de lire le livre de Marc-Vincent Howlett qui se nomme : Le triomphe de la vulgarité. Aux éditions de l’Olivier. Tu seras certainement éclairée autant que j’ai pu l’etre par ce sociologue.
    bises la miss. Mr Pilou

  3. tritriva dit :

    Bonsoir miss,
    à mon avis, s’il s’agit d’apporter une aide au niveau de la scolarisation, lectures etc…C’est une bonne chose car il n’y a rien de pire que l’analphabétisation, et le manque de connaissance du monde extérieur. Si les enfants n’ont pas d’instruction,ils seront tout le long de leur vie à la merci de tous les profiteurs bien instruits qui les exploiteront.
    Car dans les pays d’Afrique, les riches et les gens qui sont au pouvoir mettent leurs enfants à étudier dans les écoles privés ou directement en Europe ou en Amérique…
    Voilà la miss une petite vérité de ce qui se passe dans ces pays là.
    Je te souhaite une bonne nuit et une bonne journée pour demain.
    Amicalement, bisous,
    Tritriva

  4. francis02 dit :

    bonjour Miss
    très bel artcle bien documenté
    e l’avais déjà lu
    mais je n’avas as posté
    je suis content de vir que tu te remettes au blog
    ça me fat plaisir
    bonne journée
    bisous

    Dernière publication sur NOUVELLES d'hier, d'aujourd'hui, de demain : Articles du 1° mai

Laisser un commentaire

 

je, tu, il... |
L'autre moi |
The adventures of a French ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Deux furets en pension comp...
| baboun34
| dibouyumi